« Retour à l'aperçu

Qu'est-ce qu'une huile essentielle 100% naturelle ?

Une huile essentielle 100% naturelle n'est pas 

  • traitée chimiquement
  • diluée
  • coupée (= mélangée avec d'autres huiles essentielles)
  • rectifiée (= adaptée à une composition standard au moyen de produits chimiques ou lors d'une deuxième distillation permettant d'en concentrer certains éléments)
  • déterpenée (= débarrassée de certains composants)

Contrairement aux huiles de synthèse ou de substitution, les propriétés bienfaisantes des huiles essentielles 100% naturelles sont conservées.

Les huiles essentielles de Biover sont produites selon des méthodes traditionnelles, à partir de plantes issues dans la mesure du possible de l'agriculture biologique contrôlée ou de cueillette sauvage. En fonction de la plante, on utilise deux méthodes de production : 

  • distillation à la vapeur d'eau : la vapeur d'eau traverse les plantes lentement et à basse pression dans l'alambic et capture au passage leurs essences aromatiques. Après refroidissement, l'huile essentielle et l'hydrolat sont recueillis dans l'essencier et séparés par simple différence de densité. On obtient ainsi d'une part les huiles éthérées (non hydrosolubles, généralement plus légères que l'eau) et d'autre part l'hydrolat, ou eau aromatique, contenant les composants solubles de la plante.
  • pression : les écorces d'agrumes, très riches en huiles essentielles, sont pressées. Après la pression, l'huile est filtrée.

Après la production, les huiles essentielles de Biover sont soumises à un contrôle physique (aspect), organoleptique (odeur et goût) et d'empreinte chromatographique (composition). Ce contrôle rigoureux constitue une garantie de qualité supplémentaire.

Les propriétés, l'odeur, la couleur et le goût d'une huile essentielle dépendent de :

  • l'espèce botanique : seule l'appellation latine complète permet de définir correctement la plante.
  • la partie de la plante utilisée : les substances volatiles d'une plante se trouvent dans la feuille, la fleur, la racine, la graine, l'écorce, le fruit,... La feuille et l'écorce de la cannelle (Cinnamomum zeylanicum) donnent par exemple des huiles essentielles tout à fait différentes.
  • le milieu de croissance : le climat, le sol, l'altitude,... déterminent la composition spécifique d'une huile essentielle. Des plantes d'une même espèce botanique poussant dans des conditions différentes donnent ainsi des huiles essentielles avec des compositions tout à fait différentes. Pour marquer cette spécificité biochimique, on utilise le chémotype ou ct. (par ex. Thymus vulgaris ct. linalol (thym jaune) et Thymus vulgaris ct. Thymol (thym rouge)).